Contact

[Conseils] Embaucher un stagiaire pour gérer la com’ de sa start-up : bonne ou mauvaise idée ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, entendons-nous sur le terme “communication”. Selon le dictionnaire, “la communication – nom féminin – est le fait de communiquer, d’établir une relation avec quelqu’un ou quelque chose” ou “l’action de communiquer quelque chose à quelqu’un, et le résultat de cette action”. En bref, c’est un vaste sujet. Sans compter qu’au sein-même du domaine de la com’, on distingue un florilège de déclinaisons : communication de marque, d’entreprise, de crise, interne, financière, etc. À chaque spécialité, ses codes et ses objectifs. Pour les appréhender, il n’y a pas de formule magique : se former, essayer, échouer, ajuster, retester, réussir… Une chose est certaine : une seule fois ne suffira pas, c’est la pratique et la technique qui vous permettront de progresser.

Trop souvent, le contour comme la portée de cette vaste discipline sont mal mesurés. On s’imagine qu’il suffit de savoir s’exprimer correctement en français et d’être un peu dégourdi.e pour être un.e communicant.e d’enfer. Aïe! Donc forcément, la tentation de prendre une personne à 3,75 euros de l’heure est grande. Surtout lorsque les moyens financiers sont petits. Combien d’offres de stage voit-on d’ailleurs défiler pour demander “Start-up cherche sa/son super stagiaire en communication pour assurer sa stratégie, animer ses réseaux sociaux, faire des infographies, rédiger ses articles de blog et gérer ses relations presse”. J’ai toujours envie d’ajouter “et faire son prévi’ et sa compta”. Oui bah tant qu’on y est… autant y aller franchement ! Bon… ce type d’annonce serait drôle s’il ne reflétait pas un sérieux de compréhension de ce domaine. Avant toute chose, avant d’embaucher un.e stagiaire pour gérer sa communication, il est indispensable de définir des objectifs clairs et réalisables (comprendre : trancher entre toutes les possibilités de la com’), ainsi qu’un champ d’action raisonnable, cadré et encadré.

Oh oui, c’est trop cool de confier sa com’ à un stagiaire !

Dans la jeunesse de votre stagiaire, vous trouverez des idées fraîches et un regard extérieur capables de donner un nouveau souffle à votre façon de communiquer. Bientôt diplômé.e, il ou elle mettra à votre disposition son désir de bien faire, sa spontanéité et vous ouvrira à de nouveaux outils. De quoi prendre le recul nécessaire sur votre démarche de communication, afin d’en constater les atouts et faiblesses et de peut-être dépoussiérer les dangereux “on a toujours fait comme ça”.

Prendre un.e stagiaire en communication, c’est donc un moyen pour vous de profiter de nouvelles connaissances et de nouveaux outils. N’hésitez pas à lui demander de vous expliquer le fonctionnement des dispositifs qu’il aura déployés pendant son stage, vous serez à même de les inclure dans vos tâches quotidiennes après son départ.

Un.e stagiaire viendra mettre ses compétences au service de votre organisation pour enrichir son fonctionnement et apprendre. Ce dernier point n’est pas un détail ! N’oubliez pas qu’un.e étudiant.e a besoin d’être encadré.e quotidiennement. Sans quoi, il ou elle ne sera pas en mesure de vous prêter main-forte. Si au contraire, vous vous rendez disponible pour le ou la mettre sur la voie, votre communicant.e en herbe gagnera vite en autonomie et sera capable de gérer des missions visibles et pertinentes auprès des différents acteurs de votre projet.

Autre atout de taille, pour vous, ce sera l’occasion de vous consacrer à des missions de fond pendant que l’étudiant.e déroulera, sous votre vigilance, la stratégie de communication préalablement établie. Une manière d’avancer efficacement sur plusieurs fronts.

Mais posez-vous une question essentielle avant d’embaucher : “suis-je prêt.e à accepter des changements et ai-je le temps et les compétences pour gérer ces changements ?” Car qui dit nouvelles idées, dit disponibilité et déploiement d’une stratégie pour mettre en oeuvre ces nouvelles idées. Bah non, on ne demande pas à son stagiaire de travailler sur des missions juste pour faire joli et l’occuper.

Mais attention à la cata !

Posez-vous une autre question avant d’embaucher votre As de la Com’. Si vous ne vous attaquez pas à votre communication, est-ce par manque de temps ou tout simplement parce que vous ne savez pas la gérer ?

Si la réponse est le point n°2, rien de plus normal après tout. Vous ne maîtrisiez pas tous les sujets. Chacun son domaine ! Mais ne sous-estimez pas le pouvoir et la complexité de la com’ en la déléguant à la va vite à un.e jeune novice.

Quelle que soit la stratégie que vous allez adopter, elle vise à faire connaître l’identité, les valeurs et l’offre de votre entreprise. Si vous n’avez pas les codes, qui guidera votre stagiaire dans la bonne direction ?

On est tenté de s’imaginer que les jeunes seraient tombés dans la marmite des médias sociaux quand ils étaient petits et qu’ils s’en débrouilleraient en toutes circonstances… Mais ne vous y trompez pas ! Les usages d’un jeune accro au Web n’ont rien à voir avec ceux d’un expert en communication. Et par pitié, arrêtons de réduire la com’ aux réseaux sociaux ! On ne demande pas à quelqu’un qui aime simplement recevoir ses amis à dîner de diriger les cuisines d’un restaurant étoilé un samedi soir. C’est pareil pour votre stagiaire ; il faut pouvoir l’accompagner de façon méthodique, selon ses compétences et besoins. Sinon, il aura peu de chances de maîtriser les codes propres à votre entreprise et pourra faire des bourdes, de grosses bourdes même.

Quel que soit son profil, votre stagiaire n’aura pas la maturité professionnelle suffisante pour détecter le danger, l’écarter, ou le traiter de façon pertinente, surtout si vous n’être pas là pour veiller sur lui. Donc prudence ! Si vous vous engagez à accueillir un stagiaire en com’, vous devez être capable de l’accompagner, de le faire grandir dans cette discipline. Et surtout, ne pensez pas naïvement qu’il gérera toute la stratégie de votre entreprise comme le ferait une personne expérimentée et rompue à l’exercice.

Vous l’aurez compris, embaucher un.e stagiaire pour gérer votre communication est une décision à ne pas prendre à la légère. Il.elle est là pour découvrir un métier et vient en renfort de votre équipe. En tant que porte-parole de votre start-up, elle contribue à véhiculer l’image de votre société. Pourtant, vous ne pouvez pas attendre de cette personne qu’elle franchisse le seuil de votre porte avec sa cape magique de Super Communicante. Vous risqueriez de la décourager et/ou d’abîmer votre notoriété. Alors OUI aux stagiaires en com’ si vous savez les guider pour leur apprendre cette merveilleuse discipline dont on est carrément FAN !


Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin